Fiche n° 3 : IL ou ELLE a le même intérêt que toi

Fiche n° 3 : IL ou ELLE a le même intérêt que toi

Que fait l’autre ? Suis-je à la hauteur de la productivité de ma collègue, de mon collègue ? Voici l’une des clés du système ayant permis d’augmenter les cadences de travail au sein des juridictions administratives.

Dans un système où rien n’est comptabilisé, rien n’est étalonné, pas même les jours de congés, il est très facile de faire croire qu’un collègue a une meilleure productivité... Si celui-ci peut enrôler 200 dossiers dans l’année, pourquoi Dimitri n’y parviendrait-il pas ?

Dimitri va finir par intérioriser l’idée que c’est son propre niveau de productivité qui est anormalement faible, qu’il doit en faire un peu plus, et c’est lui qui va renoncer au sens qu’il voulait donner à sa vie, professionnelle et personnelle, pour suivre cette cadence. 

Notre individualisme primitif nous pousse, tous, à vouloir prouver que nous pouvons avoir une productivité supérieure aux autres, et à espérer que notre chef de juridiction sache détecter nos qualités de magistrats dans cette force de productivité hors du commun… 

C’est donc ici qu’il faut parvenir à créer les conditions d’une véritable révolution culturelle, et se rappeler que ce qui fait de nous un bon magistrat, c’est notre capacité à dégager, seul ou mieux, collégialement, une solution juridique aux litiges soumis, qui soit solide, fiable, argumentée et qui réponde aux attentes du justiciable, et non notre capacité à sortir un nombre incalculable de dossiers... 

Si c’est vrai pour vous, c’est également le cas pour vos collègues.

Action n° 3 : Magistrats de l’ordre administratif, votre collègue n’a pas plus d’intérêt que vous à un productivisme excessif. Ne craignez pas la comparaison. Unissez vos forces !

0
partages